Test du HugOne, le moniteur de sommeil

20 Mai 2016

PillowKnights presente Tediber, son partenaire literie

J'aime cet article ! Je le partage

SevenHugs est la Start Up française à l’origine de HugOne : un système connecté qui veille sur le sommeil de chacun des membres de la famille. Le principe ? Rassembler en une seule solution un appareil qui puisse analyser la qualité de l’air intérieure du domicile, commander à distance la température et l’éclairage, et bien sûr suivre et analyser le sommeil de chacun. 
Les Défenseurs du Sommeil vous proposent aujourd’hui le test du HugOne.

Voici la présentation en vidéo du HugOne, la première solution dédiée au sommeil de la famille.

 

 

Un packaging à la pointe

Niveau présentation, les équipes de SevenHugs nous proposent un packaging digne des plus grands constructeurs de produits High Tech. L’emballage est ergonomique et bien présenté. On remarque par ailleurs la présence du petit logo « French Tech » sur le côté de la boite, cocorico !

test du HugOne

Contenu de la boite

Unboxing

A l’intérieur, là aussi, la présentation est bien pensée. On y retrouve le boitier principal, appelé HugOne, ainsi que les deux capteurs individuels, nommés minihugs. A noter que pour ce test du HugOne, nous avons utilisé la version avec 2 capteurs, le produit étant décliné également dans une version familiale avec 4 capteurs. Sont également présents dans la boite : un câble d’alimentation et un adaptateur secteur avec différents adaptateurs selon les pays, une notice d’utilisation ainsi que deux bandes adhésives, pour ceux qui souhaitent fixer plus fermement leur minihug au matelas.
On remarque au passage le design vraiment très réussi du HugOne.

test du HugOne test du HugOne

Une installation d’une grande simplicité

Bien qu’une petite documentation papier soit fournie dans la boite, elle n’est pas très utile tant l’installation est simple. En effet, pour mettre en route et paramétrer le HugOne, tout est entièrement automatisé depuis l’application Sevenhugs (disponible sur iOS et Android). Une fois téléchargée, l’application nous guide pas à pas pour installer notre appareil. Il faudra compter 3 étapes (création de compte, installation du HugOne et configuration des minihugs) et pas plus de 5 à 10 mn pour que tout soit entièrement fonctionnel.

test du HugOne test du HugOne image5

Premier test du HugOne

Et maintenant, le HugOne, comment ça marche ?

Pour ce premier test du HugOne, j’ai donc choisi de « jouer le jeu » en suivant tous les conseils donnés par le moniteur de sommeil de SevenHugs afin d’essayer chacune des fonctionnalités de l’appareil. J’ai défini un objectif de sommeil de 7h, activé la fonction de réveil intelligent pour m’aider à me réveiller plus facilement le matin et j’ai activé toutes les notifications (heure de coucher conseillée, qualité de l’air, etc.).
Point intéressant, le dispositif peut interagir de deux manières avec nous:

  • En envoyant des notifications sur le Smartphone
  • Par le biais de lumières colorées directement émises par le HugOne. Il s’illumine en bleu, rose ou orange pour nous avertir d’un évènement ou d’une action à prendre (ex : notifications sur la qualité de l’air, heure de coucher conseillée, etc.). Le manuel fourni avec indique à quoi correspondent chaque couleur

Après ma première nuit en compagnie de mon minihug, je me jette sur mon iPhone pour analyser mon sommeil. Premières déceptions, j’ai été réveillé par le réveil « classique », sans fonction intelligente donc. De plus, la synchronisation des données n’est pas instantanée et je n’ai pas pu récupérer mes données directement à mon réveil. Néanmoins, c’est un point négatif à nuancer car les minihugs coupent intégralement leurs émissions d’ondes sans fil dès qu’ils détectent quelqu’un dans le lit, le système n’est donc pas nocif pour la santé et cela explique pourquoi il faut quelques minutes pour que les données se synchronisent avec notre Smartphone.

Suivi du sommeil

On retrouve ensuite toutes les informations depuis l’application. La présentation est très claire : un graphique présente le suivi de chacune des 15 dernières nuits, avec en bleu foncé le sommeil profond, en bleu clair le sommeil léger et en rose les phases d’éveil. D’un simple coup d’œil, on peut savoir si notre nuit a été calme ou non. De plus, l’application attribue une note sur 100 à chaque nuit et propose des conseils personnalisés pour récupérer encore plus efficacement. Une moyenne des nuits est même indiquée, afin de savoir là aussi très simplement si on se couche et se réveille à heures régulières. On se prend vite au jeu pour essayer d’améliorer ses nuits !

test du HugOne test du HugOne test du HugOne

Analyse de la qualité de l’air

Tout comme pour le sommeil, il est également possible de suivre graphiquement la qualité de notre environnement (température, humidité, etc.). L’application permet même d’afficher les deux graphiques (sommeil et qualité de l’air) et donc de mettre en corrélation la qualité d’une nuit en fonction de la température ou de l’humidité. Le suivi est donc complet et très facile à comprendre.

test du HugOne test du HugOne

Le HugOne, quelques semaines plus tard

Pour aller plus loin dans le test du HugOne, j’ai continué de l’utiliser pendant plusieurs semaines. L’avantage d’un suivi sur la durée est que cela permet d’avoir une vision globale de son sommeil, notamment sur les heures moyennes de coucher, le temps d’endormissement, le nombre d’heures de sommeil profond ou encore les heures moyennes de réveil.
Au fil de l’utilisation, l’application donne des conseils qui semblent de plus en plus personnalisés et nous aide à améliorer notre sommeil, à condition bien sûr de suivre les conseils (aérer la pièce quand cela est conseillé, aller au lit à l’heure recommandée, etc.).
Le réveil intelligent est très utile pour mieux se réveiller le matin, et pourtant c’est un véritable adepte du Snooze qui dit ça ! Le suivi des cycles de sommeil permet au HugOne de détecter quand on est en phase de sommeil léger, et donc plus à même de quitter les bras de Morphée facilement.
Pour aller plus loin, j’ai également testé le système en couple, avec ma compagne équipée de son propre minihug. Chacun depuis son propre Smartphone accède au sommeil des autres minihugs connectés. Les conseils divulgués par l’application sont personnalisés selon la personne concernée.

Le moniteur de sommeil HugOne est également 100% compatible avec les ampoules connectées Philips Hue ainsi qu’avec le thermostat Nest. Malheureusement, je n’ai pas pu tester le HugOne en combinaison de ces deux appareils, ce qui aurait permis de pousser encore plus loin ses fonctionnalités. N’ayant pas (encore) d’enfant à la maison, je n’ai pas non plus testé le produit en condition familiale, néanmoins ce point fera l’objet d’une mise à jour de notre test du HugOne prochainement.

test du HugOne                    test du HugOne

Bilan

Après deux semaines d’utilisation, l’heure est maintenant au bilan. Alors, que retenir de ce test du HugOne ? Le fabricant tient-il ses promesses ? Faut-il sauter le pas et s’équiper dès aujourd’hui ?

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, difficile de proposer un produit face à des géants tels que Fitbit ou encore Jawbone. Néanmoins, si le produit de la start-up française n’est pas parfait, il y a du très bon. Le produit est proposé dans un design vraiment très sympa, les fonctionnalités sont nombreuses et surtout, le système est très intuitif et ludique. La prise en main se fait facilement.
Malgré cela, on regrette que ses fonctionnalités sommeil ne soient pas plus poussées due à l’absence d’un capteur cardiaque qu’on retrouve chez beaucoup de concurrent ou encore un suivi du rythme respiratoire. Certains bracelets connectés dans la même gamme de prix proposeront généralement ce genre de fonctionnalités.
Moins intéressant que certains concurrents pour une utilisation à titre uniquement personnelle, le HugOne trouve tout son intérêt dans une application familiale. C’est d’ailleurs le seul dispositif du marché qui soit proposé pour cette cible. En effet, son look sympa, sa facilité d’utilisation et son suivi du sommeil en font le compagnon connecté idéal pour toute la famille.

Les plus

  • Design très réussi
  • Facile à installer
  • Très intuitif
  • Application bien conçue
  • Suivi du sommeil et conseils
  • Pas d’émissions d’ondes pendant la nuit

Les moins

  • Absence de capteur cardiaque
  • Pas de suivi du rythme respiratoire
  • Temps parfois un peu long pour synchroniser les dernières données

Vous souhaitez prendre soin de votre sommeil et de celui vos proches ? Retrouvez la version couple du HugOne – Moniteur de sommeil avec 2 capteurs ou la version familiale avec le HugOne – Moniteur de sommeil avec 4 capteurs.

Envie de suivre et d’analyser votre sommeil? Découvrez nos Capteurs de sommeil

 

 

« Testeur produits en chef, ma chambre est un vrai laboratoire du sommeil. L’objectif ? Comprendre mes nuits et optimiser ma récupération, grâce à la technologie. Ancien sportif de haut niveau, mon petit plus performance : une sieste tous les midis ! »


3 Réponses

  1. ciloune

    Perso, j’ai une application gratuite sur smartphone qui fait ça (bon, pas la qualité de l’air), mais le suivi du sommeil. Ca marche plutôt bien :

    1. Bonjour Ciloune,
      Effectivement de nombreuses applications permettent d’analyser nos nuits grâces à l’accéléromètre et au gyroscope., ce qui est très pratique! Néanmoins, le suivi est moins précis qu’avec un appareil destiné au sommeil.Quelle application utilisez-vous?

  2. Buzztrendmag

    Bonjour le Pillow Knights Blog 🙂 ,

    Sur notre site BuzzTrendMag, on parle de vous. On s’est permis de citer votre post dans notre article consacré aux objets connectés spécialisés dans la domotique.

    Merci pour votre partage d’expérience ! 🙂

    A bientôt ,
    Buzztrendmag

Laisser un commentaire

Scroll Up
Plus dans #améliorer son sommeil, #analyse du sommeil, #cycles du sommeil, #hygiène de vie, #hygiène du sommeil, #réveil intelligent, #sommeil connecté, #suivi du sommeil
Je n’arrive pas à dormir, pourquoi ?

J'aime cet article ! Je le partage FacebookTwitterPinterest« Je n’arrive pas à dormir » : si vous êtes en train de me...

Fermer