Qui dort dîne : ne sautez pas le dîner !

Qui dort dîne : ne sautez pas le dîner !
10 Jan 2018

PillowKnights presente Tediber, son partenaire literie

J'aime cet article ! Je le partage

Qui dort dîne est une formule tellement bien sentie qu’elle passe pour une vérité absolue. Pourtant, sa signification n’est pas si évidente… et elle mérite donc clairement sa place dans notre dossier sur les idées reçues sommeil !
Alors, que signifie réellement l’expression qui dort dîne ?

Qui dort dîne, c’est surtout un argument marketing

« Qui dort dîne » est une expression qui a été popularisée par les aubergistes il y a déjà quelques siècles. A l’époque on se déplaçait encore à pied ou à cheval, et les hôtels étaient des auberges. En gros, celui qui dort à l’auberge y mange. Qui dort, dîne donc. Après, argument marketing ou vente forcée, il y a un petit débat.

Plusieurs sites bien référencés par Google sur cette expression (celui-ci mis à part) reprennent le même contenu expliquant que « qui dort dîne » était avant tout un argument de vente forcée : le voyageur était obligé de diner sur place s’il voulait dormir à l’auberge.

Mais d’après ce que j’ai entendu dire, la vérité est plus heureuse. Selon moi, qui dort dîne signifie que le diner est offert à tous les voyageurs qui dorment à l’auberge.
En gros, il y avait toujours une marmite sur le feu dans la cheminée des auberges. Si vous y passiez la nuit, vous aviez vous aussi le droit de manger une assiette de la « poule au pot » maison de l’aubergiste pour le même tarif.

qui dort dîne ou le sommeil nourrit celui qui n'a pas de quoi manger selon Ménandre

Qui dort dîne : au dodo faute de pouvoir manger

Telle qu’elle est passée depuis dans le langage courant, la signification de l’expression qui dort dîne est plutôt associée à la citation de Ménandre, un auteur comique grec du IVème avant JC : « Le sommeil nourrit celui qui n’a pas de quoi manger. » La version anglaise de cette expression est encore plus explicite. « He who sleeps forget his hunger », le sommeil permettrait donc d’oublier la faim ! Une consolation bien maigre pour n’importe quel affamé…

Le pire dans tout ça, c’est bien sûr que ce n’est pas vrai.
Ne pas manger du tout avant d’aller au lit n’est pas une bonne idée, car il faut avoir des réserves pour tenir jusqu’au matin. De plus, le corps consomme de l’énergie pendant le sommeil, il a donc besoin d’être alimenter la veille au soir. Il faut donc manger. Vous risquez sinon d’être réveillé par votre faim.

Néanmoins, pas question pour autant de profiter d’un buffet à volonté avant d’aller dormir. Trop proche du sommeil, la digestion va retarder l’endormissement. Il faut veiller à ce que le repas du soir ne soit pas trop copieux, trop gras ou pris trop tard. Autre petite astuce, tous les aliments ne se valent pas. Evitez les protéines comme la viande rouge pour leur effet éveillant, et privilégiez les sucres lents.

Pour conclure sur le dîner idéal d’un point de vue sommeil (qui dîne dort donc, et pas qui dort dîne, mais les deux sont liés), je vous laisse avec une infographie de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance :

Qui dort dîne : ne sautez pas le dîner !

<< Retour au dossier                          I                         La nuit porte conseil >>

Père de famille et chef d’entreprise, mes journées sont toujours trop courtes, et parfois mêmes mes nuits. Fort heureusement, je connais les clefs pour protéger mon sommeil et rester productif ! Je profite de ma pause déjeuner pour faire une petite sieste énergisante et rester au top !


Scroll Up
Plus dans #idée reçue sommeil
Passage à l'heure d'hiver
Passage à l’heure d’hiver : bon pour le sommeil, pas pour l’horloge interne ?

J'aime cet article ! Je le partage FacebookTwitterPinterestLe passage à l’heure d’hiver se fait pendant la nuit du samedi au...

Fermer