Le sommeil avant minuit compte double

27 Avr 2016

Retrouvez un sommeil naturel avec Belle&Bio

J'aime cet article ! Je le partage

« Le sommeil avant minuit compte double », en voilà une bonne raison pour aller au lit plus tôt !

Enfin, pas tout à fait… Tout d’abord, il est important de préciser un point : les heures de sommeil avant minuit ne comptent pas double, eh non ! Pour bien comprendre cette idée reçue sur le sommeil, il est nécessaire de comprendre comment est née cette croyance et d’aborder des connaissances plus approfondies sur le sommeil. Les Défenseurs du sommeil vous en disent plus…

Le sommeil avant minuit : les origines

L’origine de cette croyance nous fait remonter loin dans le temps, à l’époque ou l’éclairage électrique n’était pas encore répandu. En effet, avant que les écrans s’invitent dans nos salons et que la lumière soit accessible à toute heure du jour et de la nuit, il fallait compter sur le soleil pour voir clair. Or, une fois la nuit tombée, les activités se retrouvaient limitées à cause d’un manque de visibilité. Du coup, vu qu’il n’était pas possible de regarder les derniers épisodes de notre série préférée sur Netflix, les gens allaient se coucher beaucoup plus tôt que maintenant. On note d’ailleurs que les français sont en dette de sommeil, avec 1h30 de sommeil en moins par nuit qu’il y a 50 ans…

Les premières heures de sommeil

Ensuite, il est important de comprendre ce qu’il se passe pendant que nous dormons. Une nuit de sommeil se compose en moyenne de 5 Cycles de sommeil durant chacun 90min environ. Chaque cycle de sommeil est divisé en plusieurs stades de sommeil : léger, profond et paradoxal. Le sommeil profond, aussi appelé « sommeil noble », est le plus important de tous. C’est au cours de ce stade de sommeil qu’a lieu la récupération physique, via la sécrétion d’hormones, ainsi que le renforcement de l’efficacité des défenses immunitaires. Le cerveau non plus n’est pas en reste puisqu’il va trier, analyser puis mémoriser les informations reçues au cours de la journée. En résumé, ce fameux sommeil profond est le stade le plus important de notre nuit car c’est à ce moment-là que nous récupérons le plus. Et c’est justement au cours des premiers cycles de sommeil que le sommeil profond est le plus présent. Les premières heures de notre sommeil sont donc les plus récupératrices.

Conclusion

Maintenant, si on lie ces deux informations, tout devient plus clair. Les premières heures du sommeil sont les plus importantes pour la récupération, or par le passé les gens se couchaient plus tôt que nous, probablement bien avant minuit, leur récupération étaient donc plus importantes avant minuit ! Mais c’est toujours le cas aujourd’hui : quelqu’un habitué à se coucher aux alentours de 2h du mat tous les jours aura un sommeil plus profond et donc ses heures de sommeil avant 5h du matin seront plus importantes.

Cette idée reçue sur le sommeil n’est donc pas tout à fait fausse ni exacte. Aucune heure de sommeil ne compte double, néanmoins, les premières heures de sommeil sont les plus importantes pour la récupération, et ce quelle que soit l’heure du coucher.

<< Retour au dossier                   I                    Il faut dormir 8 heures par nuit pour être en forme >>

« Testeur produits en chef, ma chambre est un vrai laboratoire du sommeil. L’objectif ? Comprendre mes nuits et optimiser ma récupération, grâce à la technologie. Ancien sportif de haut niveau, mon petit plus performance : une sieste tous les midis ! »


Scroll Up
Plus dans #cycles du sommeil, #hygiène du sommeil
Horloge biologique et ses synchroniseurs : heure des repas, lumière et travail et activité en société
Horloge biologique : le donneur de temps de notre organisme

J'aime cet article ! Je le partage FacebookTwitterPinterestL’ horloge biologique est un mécanisme vital, présent chez tous les êtres vivants....

Fermer