[Infographie] Quel mauvais dormeur êtes-vous ?

quel mauvais dormeur êtes-vous ? Infographie
16 Mar 2017

No Records

J'aime cet article ! Je le partage

Nous sommes tous des mauvais dormeurs ! Et puisque nous prenons un malin plaisir à maltraiter chaque nuit notre sommeil, l’équipe PillowKnights a décidé d’aller plus loin.
Nous avons donc dressé une liste des mauvaises habitudes de sommeil qu’il vous reste à acquérir (vous en trouverez bien une ou deux) pour continuer à passer des nuits horribles et des journées le nez dans votre tasse de café. Pour la journée du sommeil, on vous devait bien ça non ?

quel mauvais dormeur êtes-vous ? Infographie


Je voudrais être sûr de mal dormir. Help !

Avant de maltraiter votre sommeil, vous voulez être sûr que ça fonctionnera ?
Vous avez raison ! Après tout, vous n’allez quand même pas perdre votre temps à bien dormir. Ce serait vraiment trop bête d’être de bonne humeur au réveil pour une fois…

Nous vous livrons donc tous les secrets d’une mauvaise nuit de sommeil. Avec ça, c’est sûr, vous pourrez vous plaindre toute la journée et enfin faire une bonne action en devenant le meilleur ami de votre machine à café. Explications :

Lumière

Nos yeux perçoivent la lumière pendant que nous dormons. Qui n’a jamais été réveillé par la lumière du jour ? En fonction de la sensibilité de chacun, la lumière peut être un élément perturbateur important de notre sommeil et il faut s’en protéger. Certaines personnes sont gênées par le simple affichage digital d’un réveil !
La probabilité de mal dormir augmente en milieu urbain, où l’éclairage public est plus présent. Au total, 24% des français sont exposés à l’éclairage public dans leur chambre.

Comment être un mauvais dormeur ? Garder volets et rideaux ouverts, et laisser un maximum de sources lumineuses allumées dans la chambre.

Température

Nous avons plus de mal à réguler notre température corporelle pendant que nous dormons. Trop chaud ou trop froid et notre sommeil se dégrade. Au pire, nous serons réveillés ! La température idéale d’une chambre à coucher se situe entre 18 et 21°C. C’est surtout un problème l’été, ou 43% des français ont une température supérieure à 21°C dans leur chambre à coucher. Une température plus fraîche (inférieure à 18°C) peut être compensée par une couette bien chaude. Mais ne descendez pas en dessous de 16°C dans la chambre.

Comment être un mauvais dormeur ? Laisser le radiateur allumé pour maintenir une température élevée dans la chambre ou ne pas avoir la bonne couette pour se réchauffer s’il fait frais/froid. Au choix !

Télévision (appareil électronique)

Les appareils électroniques tels que la télévision peuvent perturber notre sommeil : ondes, bruit, éclairage, stimulation intellectuelle…. 17% des français dorment systématiquement avec la télévision allumée,

Comment être un mauvais dormeur ? En prenant l’habitude de s’endormir avec la télévision. Vous verrez, après, on ne peut plus s’en passer ! Une fois endormi, vous cumulez au minimum les nuisances bruits et lumière. Dommage, vous ne vous en souviendrez pas demain matin.

Smartphone

42% des français dorment avec un téléphone mobile en marche, et 64% (de ces 42%) se font réveiller par des messages la nuit ! Heureusement qu’il n’y en a que 2/3 d’entre eux qui prennent le temps de lire le dit message.
C’est la nuit, vous pourriez couper votre téléphone (avec le mode avion par exemple) pour déconnecter… mais naviguer sur Internet, c’est tellement mieux.

Comment être un mauvais dormeur ? Si vous n’arrivez pas à dormir, foncez sur les réseaux sociaux pour discuter avec vos amis. Avec un peu de chance, vous arriverez à les réveiller pour qu’ils répondent.

Ecrans (lumière bleue)

Les écrans modernes, (TV, ordinateurs, et autres smartphones), à base de LED, contiennent une très forte quantité de lumière bleue. C’est précisément la lumière bleue qui stimule notre horloge interne et notre vigilance, en inhibant notre sécrétion de l’hormone de la nuit (la mélatonine). En résumé, regardez des écrans le soir décale notre rythme biologique et retarde notre endormissement. Le réveil lui, sonne par contre toujours à la même heure.
Une étude a ainsi démontré que le fait de regarder un ipad le soir fait baisser notre taux de mélatonine de 23%.

Comment être un mauvais dormeur ? Passer du temps sur l’ordinateur avant d’aller se coucher. Attention, une fois au lit, ne pas oublier d’utiliser une tablette ou un smartphone dans une pièce bien sombre avec un maximum de luminosité d’écran.

Mauvaise literie

Les douleurs liées à une literie inconfortable dégradent la qualité du sommeil en contribuant à rendre le sommeil plus léger. 94% des français interrogés pensent d’ailleurs que la literie a un impact positif sur la qualité du sommeil. Cet impact a été confirmé par des études démontrant qu’avec une meilleure literie, le dormeur bouge moins et bénéficie d’un sommeil plus récupérateur. Idem pour les accessoires comme l’oreiller, à qui nous confions notre tête 7h par jour en moyenne.

Comment être un mauvais dormeur ? Ne changer JAMAIS de matelas et d’oreiller. Si vous avez mal au dos ou à la nuque le matin, vous êtes sur la bonne voie.

Bébé

Les enfants en bas âge perturbent le sommeil des adultes : 63% des jeunes parents se réveillent plus tôt qu’avant et 59% se réveillent la nuit… Les difficultés sont en particulier concentrées dans les 6 premiers mois : le sommeil des tout petits se stabilise au fur et à mesure que les bébés intègrent des rythmes plus réguliers et que leur horloge biologique mûrit.
Comment être un mauvais dormeur ? Faire des enfants, c’est déjà bien.  Mais ne pas oublier de leur donner de mauvaises habitudes de sommeil, c’est mieux. Vous en voulez plus ? Dans ce cas, habituez-les à dormir avec vous dans votre lit.

Bruits

Lorsque nous sommes endormis, nos oreilles, elles, ne le sont pas ! Elles continuent d’écouter notre environnement. Le bruit entraîne ainsi une fragmentation du sommeil qui diminue sa qualité et son effet récupérateur. En cas d’endormissement tardif ou de réveil précoce, nous en avons conscience, mais pas forcément au cœur de la nuit lorsque le bruit rend notre sommeil plus léger, sans pour autant nous réveiller. A ce sujet, une petite distinction s’impose : partenaire ronfleur ou camion de poubelle ?

Ronflement

A part lorsqu’ils en ressentent les conséquences sur leur santé (comme pour ceux qui font des apnées du sommeil), les ronfleurs dorment très bien sans se soucier du bruit qu’ils font. Le conjoint du ronfleur est par contre en première ligne niveau nuisance.

35% des Français ronflent et la moitié d’entre eux dorment en couple.

Mais pourquoi se soucier de l’être aimé alors que des solutions anti-ronflements sérieuses existent ?

Nuisances extérieures

Ronflements mis à part, 31% des français sont gênés par le bruit au cours de la nuit (semaine et WE confondus). Dans 90% des cas, ces bruits viennent de l’extérieur. Il faut essayer de s’en protéger autant que possible (volets et porte de la chambre fermés, bouchons d’oreille, générateur de bruit blanc…).

Comment être un mauvais dormeur ? Continuer à ne rien faire. La fatalité et le café seront vos deux alliés.

Animal domestique

21% des français déclarent dormir avec un animal de compagnie. Parmi eux, seuls 35% disent ne jamais être réveillés par cet animal. La présence d’un animal domestique dans votre logement, surtout quand il a libre accès à votre chambre à coucher, renforce la probabilité d’être réveillé la nuit et de fractionner votre sommeil, au détriment de la qualité de celui-ci et de votre récupération.

Comment être un mauvais dormeur ? Choisir un chat en priorité : ils ont la particularité d’être réveillés une partie de la nuit pour pouvoir chasser. Laisser la porte de la chambre ouverte, il pourra à coup sûr vous sauter sur les jambes au milieu de la nuit. Quelle chance, ça va forcément vous réveiller !

Diner copieux

Attention aux diners trop copieux ou trop gras. Ils entrainent une digestion longue qui réchauffe l’organisme et retarde l’endormissement.

Comment être un mauvais dormeur ? Pour une gêne maximale, l’idéal reste de manger juste avant d’aller se coucher, sans prendre le temps de digérer. Qui a envie d’une raclette ?

Excitants

La nicotine est un excitant présent dans les cigarettes. Le café, le thé et les boissons énergisantes contiennent tous de la caféine, une substance également excitante qui peut nous empêcher de trouver un sommeil réparateur. Le risque de difficultés d’endormissement et de réveils fréquents la nuit augmente avec la consommation d’excitants. A éviter sur la fin de journée, dans les 5h avant le coucher.

Comment être un mauvais dormeur ? Prendre café et cigarette à la fin du repas. Si vous n’arrivez pas à dormir, vous aurez donc un peu de temps… pour recommencer !

Alcool

A consommer avec modération le soir : s’il a un effet sédatif (favorisant l’endormissement), l’alcool dégrade la qualité du sommeil et réduit en particulier le temps de sommeil profond. Notre sensation de fatigue le matin s’en ressent.

Comment être un mauvais dormeur ? En cas de repas entre amis, ne pas hésiter à proposer un digestif alors que tout le monde sera couché dans moins d’une heure.

Activité stimulante

Le fait de pratiquer en soirée une activité stimulante pour le cerveau, qu’il s’agisse de travail ou de jeux, active nos centres de l’éveil. Il ne sera donc pas possible de trouver le sommeil immédiatement après. Il faudrait prévoir un temps de calme avant d’aller au lit (un bon bouquin ?) !

Comment être un mauvais dormeur ? Jouer à un jeu vidéo très prenant juste avant d’aller dormir. Ne passer pas par la case « lecture ». Rater le train du sommeil vous fera ensuite stresser et cogiter, ce qui est parfait pour ne pas s’endormir, c’est l’insomnie ! Le réveil sera forcément difficile, c’est gagné !

 Mauvais dormeur, et alors ?

Etre mauvais dormeur, c’est plutôt chose facile. Le quotidien nous rattrape vite et les tentations sont nombreuses. Mais si vous avez décidé d’en finir avec votre statut de « champion de la fatigue », sachez qu’une prise de conscience est le point de départ idéal. De plus, de nombreuses solutions existent !

Vous pouvez par exemple commencer par remplir notre diagnostic sommeil, un outil de coaching gratuit que nous utilisons depuis 4 ans en entreprise. Nous sommes aussi à votre écoute pour répondre à vos questions et vous accompagner vers des nuits très récupératrices. N’hésitez pas à nous contacter par tous les moyens.


 

Pillow Knights, chevaliers de l'oreiller, défenseur de votre sommeil

 

Qui sommes-nous ?

L’équipe PillowKnights dédie toute son énergie à un seul objectif : la qualité de votre sommeil.
Le constat que nous avons fait est assez simple : notre sommeil pâtit de nos trop nombreuses stimulations quotidiennes. Et comme nous n’apprenons pas à dormir,nous sommes souvent démunis face à des nuits moins récupératrices. Pourtant, mal dormir n’est pas une fatalité !

Chez PillowKnights, nous nous levons tôt le matin pour que vous dormiez mieux le soir. Après 4 années passées comme formateurs sommeil en entreprise, aux côtés de médecins partenaires, nous mettons aujourd’hui notre expertise au service de tous ! Pour ce faire, nous avons construit PillowKnights.com autour de 2 clés du mieux dormir :

  • Des conseils, des explications et du coaching pour reprendre en main votre sommeil. Vos nuits n’auront plus de secret pour vous.
  • Des produits testés et sélectionnés par nos soins qui vous aideront à dormir d’un sommeil de plomb.

Vous allez faire beaux rêves, nous sommes là pour ça.


Sources : PillowKnights.com, INSV, avec les différentes études Journée du Sommeil.
D’ailleurs, si vous voulez un décryptage de la Journée du Sommeil organisée par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), suivez le guide.

Père de famille et chef d’entreprise, mes journées sont toujours trop courtes, et parfois mêmes mes nuits. Fort heureusement, je connais les clefs pour protéger mon sommeil et rester productif ! Je profite de ma pause déjeuner pour faire une petite sieste énergisante et rester au top !

Laisser un commentaire

Scroll Up
Plus dans #infographie
[ INFOGRAPHIE ] Nuit blanche

J'aime cet article ! Je le partage FacebookTwitterPinterest Auteur : Gauthier – Expert sommeil Père de famille et chef d’entreprise,...

Fermer