Mon avis sur le matelas Kipli, 100% latex : du naturel dans mon lit

Avis Matelas Naturel Kipli
11 Fév 2019

J'aime cet article ! Je le partage

Aujourd’hui, c’est mon avis sur le matelas Kipli que je vous livre. Le tout après un test complet qui dure maintenant depuis plus de 6 semaines ! Une petite révolution à l’échelle de mon sommeil puisque je dors maintenant depuis 7 ans sur des matelas mémoire de forme. Le passage à un matelas latex naturel est donc pour moi une découverte. C’est l’occasion de la faire partager.

Le matelas Kipli, c’est quoi ?

Kipli fabrique des matelas en latex 100% naturel bio, vendus en ligne et fabriqués à la main en Italie.
C’est un format qui a le vent en poupe en ce moment. Le matelas est vendu en direct par le fabricant, pour garantir le meilleur prix, enroulé pour faciliter la logistique de la livraison. Il n’y a qu’un seul modèle disponible, le même pour tous. Le tout assorti d’un haut niveau de service client avec livraison ET retour gratuits, incluant aussi 100 nuits d’essai chez vous et 10 ans de garantie. Jusque-là, c’est le top mais pas forcément différenciant de certains concurrents… puisqu’on trouve maintenant un grand nombre d’acteurs présents sur ce type d’offres. Ça devient même difficile de s’y retrouver…
Mise en place chambre a coucher Kipli

ACCÉDER AUX OFFRES KIPLI

Comment je suis passé à Kipli, à la découverte du matelas latex

Alors, pourquoi Kipli me direz-vous ? Eh bien, j’ai choisi Kipli par état d’esprit. Kipli est un matelas respectueux de la nature et du dormeur par ses matériaux et sa fabrication, certifications à l’appui. Et dans un monde où un peu d’engagement ne fait pas de mal, ce n’est déjà pas rien. Le tout au « bon prix » sur une offre « matelas enroulé » qui fonctionne si bien pour ceux qui sont prêts à acheter un matelas en ligne. Le matelas n’est pas cher pour un produit équivalent qu’on trouverait en magasin, le rapport qualité-prix est donc imbattable.
Mais il y a une autre raison cruciale qui a déterminé mon choix, voyez plutôt :

Des émissions nocives dans mon matelas, non merci !

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis un véritable expert du sommeil. Pas dans le sens où je dors très bien (même si c’est heureusement le cas), mais par le travail ! Je suis consultant-formateur sur le sommeil en entreprise depuis 7 ans maintenant au sein de la société Les Marchands de Sable. Dans ce cadre, la literie n’est pas mon expertise première… c’est plus l’hygiène du sommeil et ses mécanismes au demeurant. Mais petit à petit, mon intérêt pour la literie a grandi au travers des questions qu’on m’a posées en formation. Et ma curiosité a fait le reste. Je suis donc le marché de la literie avec intérêt et j’essaie de m’informer régulièrement sur le sujet.

Récemment, j’ai fait une découverte importante sur les matelas ! J’ai en effet appris que toutes les mousses viscoélastiques, dites à mémoires de forme qui composent bon nombre de matelas (dont mes deux précédents…) étaient dérivées du pétrole. Et alors ? Eh bien, en plus de consommer une ressource fossile polluante, ces mousses peuvent émettre des Composés Organiques Volatils (COV dans le jargon) et d’autres produits chimiques néfastes pour la santé. Quand c’est le cas, vous passez alors 8h par jour à les respirer pendant votre sommeil… Arg ! Personne ne m’avait jamais parlé de ça avant… D’après les différentes sources que j’ai pu trouver (dont celle-là), c’est très variable selon les matelas, mais il est impossible d’avoir une information claire sur le sujet, ce qui n’est pas vraiment rassurant.

Pour contrer efficacement ce problème, j’ai donc fait le choix de passer à un matelas offrant des garanties sur le sujet. Et c’est comme ça que je suis tombé sur Kipli. L’occasion aussi pour moi de découvrir ce que ça fait de dormir sur du latex naturel 😉 C’était aussi une bonne occasion de partager mon avis sur le matelas Kipli.
surface matelas latex naturel

A grand matelas, grandes valeurs ?

Kipli propose à ses clients de « dormir en pleine nature » et vante les mérites de son matelas 100% naturel. Le marketing du site est évidemment en adéquation avec la nature via ses couleurs vertes et ses photos de forêt. Mais quand est-il dans le détail ? J’ai un peu creusé, car justement, j’aime bien aller dans le détail.

Eh bien, dans le détail, pour ne pas vous mentir, je suis impressionné. Le matelas affiche pas moins de 6 certifications, dont la très réputée certification GOLS, pour Global Organic Latex Standard. C’est la garantie d’avoir un latex certifié bio à plus de 95% avec un cahier des charges précis et un suivi complet depuis la plantation d’Hévéa jusqu’à la fabrication. Le matelas est aussi certifié sans éléments chimiques et émissions nocives, anti-allergique, anti-bactérien. On a donc la garantie de ne pas avoir les fameux COV ou d’autres polluants. Le matelas Kipli est aussi certifié OEKO-TEX et répond au meilleur standard d’un test de qualité/durabilité. Ceci étant, les matelas latex sont justement réputés pour leur longévité, ce n’est donc pas si étonnant.

En parallèle de ces certifications, tout le contenu du site Kipli revendique des valeurs en phase avec les circuits courts, la nature et le développement durable. C’est chouette de pouvoir acheter responsable. Tous les détails sont dans la section dédiée du site du fabricant si ça vous intéresse, c’est bien fait et sérieux.

ACCÉDER AUX OFFRES KIPLI

Infographie latex naturel avis matelas Kipli

Livraison matelas latex Kipli lourd
Unboxing matelas Kipli

Combien ça coûte un matelas Kipli ?

Pour un matelas Kipli de 140 x 190 cm, j’ai du débourser 1 050 € tout compris (puisque la livraison est gratuite). Je passe donc, mais pas pour la première fois, la barre symbolique des 1 000 euros. Evidemment, le prix varie selon les dimensions. Pour un matelas 100% latex naturel bio aux caractéristiques équivalentes, ma petite étude de marché pointent sur des matelas plus cher. A priori, on est au dessus des 2 000 euros en magasin pour un matelas identique. Ceci dit, c’est assez dur de comparer les matelas… je vous laisse vous faire une idée.

De mon côté, j’avais acheté précédemment un matelas mémoire de forme en magasin à 1350 € et un matelas mémoire de forme en ligne à 650 € par le passé. On n’est donc pas dans de l’entrée de gamme, mais le rapport qualité-prix semble très bon.

Unboxing du matelas Kipli, qui arrive en toile de jute

Après cette longue introduction, il est temps de vous livrer mon avis sur le matelas Kipli ! Kipli distribue son matelas sur son site internet https://kipli.com/fr/. Le matelas étant fabriqué à la commande, il faut compter une grosse semaine avant de le recevoir. A la livraison, surprise, je reçois mon matelas dans une toile de jute (enroulée dans un film plastique, recyclé s’il vous plait, pour le transport) ! Bien vu pour le côté marketing au naturel, c’est sympa et pertinent. Ma livraison par UPS est bien arrivée (au bureau à ma demande), rien à dire. Le tout a été expédié directement depuis l’Italie où le matelas est fabriqué.

Pour le ramener à la maison, par contre, c’est une autre histoire. En effet, mon matelas (en 140 x 190 cm) pèse 50 kg !!! Non, je ne l’ai pas pesé, faut pas pousser… mais le transporteur si, puisque c’est marqué dans les documents de la livraison. Avec son poids et sa taille, impossible de le porter seul et pas si simple de le charger dans la voiture. Heureusement, j’avais un diable sous la main (celui du bureau justement), donc pas trop galère non plus. Mais soyez prévoyant et, si vous pouvez, faites-vous livrer directement chez vous !

Poignee transport matelas Kipli

Déballage et mise en place du matelas dans ma chambre

Depuis que j’habite en maison, j’ai des escaliers ! Pas d’autre solution que de porter le matelas jusqu’à la chambre. En dehors des marches, pour le déplacer, il glisse facilement sur le sol dans son emballage. Comme il est enroulé, sa forme cylindrique le rend plus facile à porter. La toile de jute est d’ailleurs équipée de poignées ; pas bête, ça aide. Par contre, comme elle est trop grande (c’est sûrement la même pour toutes les tailles de matelas, qui vont jusqu’au 180 x 200 cm quand même), la poignée du haut n’est pas accessible. Bref, j’en ai une sur les deux sous la main du coup. Je m’en sors avec l’aide de madame… et évidemment, comme ce n’est pas pour des raisons logistiques que je l’ai choisi, il est maintenant temps de le déballer pour dormir dessus ! 🙂

Arrivee dans la chambre matelas Kipli
Deballage matelas latex 100 naturel Kipli

ACCÉDER AUX OFFRES KIPLI

Vite le déballage pour pouvoir profiter de mon nouveau matelas

A peine déroulé, je n’ai pas encore retiré le plastique qui le protège, que le matelas se regonfle déjà ! Ça fait un petit sifflement et il se regonfle à une vitesse impressionnante, en une minute à peine (en comparaison d’un matelas mousse à mémoire de forme enroulé qui nécessite au minimum un quart d’heure). Le latex pousse fort pour reprendre sa forme. Et avec le recul, je peux dire que c’est la même chose quand vous dormez dessus. C’est d’ailleurs ce qui explique ses grandes qualités de soutien du dormeur. Sur le moment en tout cas, ça m’interpelle.

Avis sur le matelas Kipli latex enroule

Test matelas Kipli mise en place

Composition du matelas naturel Kipli

Dans un matelas Kipli 100% naturel… vous trouvez 2 couches de latex naturel bio. Or, si vous avez plusieurs couches dans un matelas (et c’est très souvent le cas), il vous faut de la colle pour les tenir ensemble… et revoilà les produits chimiques qu’on n’aime pas. C’est ce qui est fort ici : Kipli utilise du latex liquide naturel pour coller ses différentes couches. Donc pas d’émissions chimiques néfastes. Je vous avais bien dit qu’ils avaient le sens du détail, ça me plait bien !

Composition matelas latex naturel Kipli

Pour le choix des couches au sein du matelas, vous aurez compris, je ne suis pas un expert, juste un amateur curieux. Je me base sur les explications de la marque (image du site Kipli ci-dessus).
Il y a une couche de 15 cm de latex Dunlop d’un côté – 85 kg/m3, avec 5 zones de confort. Mais ne me demandez pas lesquelles, je n’en sais rien… et de toute façon, je ne saurais pas comment interpréter l’info, je me limite à faire confiance au fabricant sur ce coup. Plus ferme et avec une housse en coton, le côté latex Dunlop est recommandé pour l’été. De l’autre côté, c’est une couche monozone de 5 cm de latex naturel Talalay – 65 kg/m3 -, recouverte d’une face en laine. Vous vous enfoncez un poil plus dans le latex et la laine, pour mieux garder votre chaleur. Bienvenue sur la face hiver.

Talalay vs. Dunlop, latex naturel vs. synthétique

De prime abord, latex Dunlop, Talalay, tout ça n’est pas très compréhensible. J’étais d’ailleurs comme vous, mais ça, c’était avant. Afin de choisir mon matelas de manière éclairée et afin de vous livrer un avis pertinent et un test complet, j’ai fait mes recherches. Résultat, j’ai écrit un autre article sur les différents types de matelas latex et leurs origines que je vous invite à consulter.

Une autre distinction utile vis à vis de la composition concerne l’origine du latex. En effet, un matelas de latex naturel doit en contenir au minimum 85%. Il reste tout de même 15% du matelas qui peut être du latex synthétique. Or le latex synthétique est un dérivé du pétrole… qui peut donc aussi générer des émissions nocives. C’est pour cette raison que Kipli précise bien que son matelas est en latex 100% naturel bio. Comprenez par là qu’il n’y a pas de latex synthétique à l’intérieur, que du naturel.

Talalay latex ou Dunlop latex

Les petits détails du matelas latex Kipli, testé pour vous

Suite au grand déballage, je découvre le matelas dans son ensemble. Il est sobre, avec deux bandes vert nature « brandées Kipli ». La housse est d’une couleur assez neutre, écrue avec un tour blanc. Les deux lignes vertes délimitent les deux fermetures éclairs de la housse du matelas. Chacune permet de retirer la housse d’une face du matelas pour la laver. C’est une option simple qu’on voudrait trouver sur tous les matelas de nos jours pour un entretien facilité.

On trouve 4 poignées sur les côtés du matelas pour le manipuler facilement. Utile pour le retourner puisqu’il a deux côtés distincts. C’est l’étiquette de la marque, cousue sur le matelas, qui indique facilement la différence entre les deux. L’un des côtés est en latex Talalay et l’autre en latex Dunlop, comme détaillé plus haut, respectivement pour l’hiver et l’été. L’info est claire et efficace.

Hommage à son Italie natale, le matelas arbore une petite étiquette rappelant son origine, avec un petit Vespa. 😉

Avis sur le matelas Kipli housse et couche latex
Kipli made in Italy

Mes premières nuits avec Kipli

Comme je vous l’expliquais en début de propos, je quitte donc mon matelas mémoire de forme pour Kipli, un matelas 100% latex naturel bio. La majeure partie de mon test s’est faite sur sa face hiver… c’est assez logique vu que mon essai s’est déroulé sur décembre et janvier.

Premier point qui me saute au nez, pas d’odeur désagréable au déballage.

Je me rappelle bien que lors du déballage de mon précédent matelas, il y avait une odeur désagréable pendant les premières semaines d’utilisation. Maintenant que j’ai en tête les émissions nocives possibles, je ne trouve pas ça très rassurant… Du coup, je préfère passer ma nuit à respirer de la sève d’Hévéa plutôt que des produits chimiques.

Banniere Kipli Matelas Latex Naturel

Ensuite viennent mes premières impressions concernent l’accueil du matelas, basées sur le simple fait de s’allonger dessus pour la première fois. Je suis sur la face Talalay, recommandée pour l’hiver. Ce qui me frappe, c’est vraiment ce côté élastique du latex, qui renvoie les pressions qu’on exerce dessus. C’est très différent de la mousse à mémoire de forme qui absorbe les pressions en se déformant. Si c’est mieux pour mes enfants lorsqu’ils sautent dessus, ça m’a demandé quelques jours pour m’y habituer. Aucun impact négatif sur mon sommeil ceci dit, même lors de la première nuit. C’est juste un ressenti au moment de m’allonger sur le matelas qui s’estompe assez vite.

Du coup, j’ai un peu peur qu’il soit trop ferme, même si les qualités de soutien du latex sont vantées partout. C’est la grosse question de mon test encore à venir. Mais mes premières nuits se déroulent sans aucun souci. Je dors confortablement et bien. Le matelas est ferme mais il s’adapte bien à la pression du corps pour offrir un bon soutien. Et c’est le cas aussi sur les bords quand je dors sur le côté. Avec la mousse mémoire de forme, mon impression au niveau de l’accueil était différente. On s’enfonce progressivement dans la mousse, qui se déforme pour prendre notre forme.

Test du matelas Kipli installation

ACCÉDER AUX OFFRES KIPLI

Au bout de 6 semaines d’utilisation

Au bout de plusieurs semaines, mon avis sur le matelas Kipli est très bon. Il est aussi partagé par ma femme qui collaborait évidemment pour ce test de matelas latex. Je me suis vite habitué à l’accueil du matelas, et je n’ai plus de ressenti particulier quand je m’allonge dessus. Et j’en vois même les avantages quand je change de position pendant un réveil nocturne. Avec un matelas mémoire de forme, je ressentais le creux de mon ancienne position et je devais attendre que la mousse s’adapte pour un confort maximum dans ma nouvelle position. Ici, le matelas se reforme instantanément. Je n’ai donc pas cet effet négatif la nuit. J’avais parfois tendance à faire en sorte de reprendre malgré moi exactement la même position pour contrer cet effet en me rendormant, mais la question ne se pose plus !

Le soutien est ferme et agréable, y compris sur les bords du matelas. Si j’avais un peu peur de trop de fermeté au début, j’ai changé d’avis ! Une fois allongé, c’est confortable et j’apprécie la fermeté et le soutien du matelas. La clé est surement dans l’association de ces deux mots. Le soutien traduit je pense le fait que le latex s’adapte à ma morphologie. Pas comme sur le matelas futon que j’avais quand j’étais enfant et qui n’était qu’un gros tas de coton tassé, très ferme, mais sans aucun soutien. A l’issu de mon test du matelas Kipli, c’est même le côté Dunlop que je préfère. C’est le plus ferme des deux et il est normalement recommandé pour l’été. Mais comme malgré l’hiver, je n’ai pas froid du tout, pourquoi se priver ?

Les avantages de mon passage à un matelas latex naturel

J’étais déjà un dormeur heureux quand je dormais sur un matelas à mousse à mémoire de forme. Vu que le matelas en question n’a que 3 ans, j’ai pas mal hésité avant de franchir le cap. Mais j’ai un rapport particulier au sommeil par mon métier. Du coup, je m’étais fait une petite liste des bonnes raisons pour changer pour un matelas latex 100% naturel afin de me décider. Voyons ce que cette liste devient maintenant que j’ai le recul suffisant. Au passage, l’ancien matelas n’est pas perdu, il va continuer sa vie dans la chambre d’amis de la maison.

Débrief de ma checklist matelas latex

  1. Ne pas respirer d’émissions toxiques de mon matelas pendant la nuit. Résultat : Avec mon ancien matelas, j’ai toujours de gros doutes, sans vraiment savoir. Maintenant, c’est sûr, c’est risque zéro.
  2. Bien dormir dessus, c’est le minimum. Résultat : RAS, c’était le cas avant, et c’est toujours vrai après. Je suis content du soutien et du confort. Ouf, pas de mauvaise surprise.
  3. Avoir un matelas hypoallergénique (qui minimise donc les risques d’allergie)… j’en ai malheureusement quelques-unes. Résultat : Avant, la housse de mon mémoire de forme était hypoallergénique. Maintenant, c’est tout le matelas grâce aux propriétés du latex naturel. Nickel, c’est validé.
  4. Avoir un matelas qui évacue bien la transpiration (un dormeur transpire beaucoup la nuit). Résultat : La mousse à mémoire de forme des matelas n’est pas réputée pour la gestion de la température du dormeur. Le fait de s’enfoncer dedans favorise la sensation de chaleur, et la mousse réagit à la chaleur en se compressant… vous vous enfoncez donc un peu plus. C’est ballot. Le latex est à l’inverse réputé pour son excellente aération, notamment grâce à ses nombreuses alvéoles qui assurent une bonne circulation de l’air. C’est un très bon point pour moi qui transpire beaucoup la nuit.
  5. Acheter responsable. Résultat : C’est vrai pour le matelas lui-même, difficile de faire mieux je pense. C’est probablement moins vrai pour mon comportement d’acheteur… vu que je viens de changer mon matelas au bout de 3 ans 😮
  6. Ne pas me ruiner… évidemment ! Résultat : le prix me paraît très correct, mais je vous laisse juger 😉

Avis sur le Matelas Kipli pret a dormir

Bilan du test : mon avis sur le matelas Kipli

Quand j’ai démarré mes recherches, bien avant ce test, je ne pensais pas qu’il y aurait tant de choses à dire sur un simple matelas en latex. Il faut croire que j’avais tort. Pour autant, j’ai l’impression d’avoir fait une belle découverte. Mon avis sur le matelas Kipli est clairement positif, et je suis prêt à le recommander sur cette simple histoire d’émissions nocives possibles la nuit… mais ses qualités ne se limitent pas à ça. Sur le papier, c’est un matelas qui me semble moins sexy que d’autres, au marketing plus clinquant si je puis dire. Pourtant, s’il est sobre, il cache bien son jeu.

Je dors bien dessus, et j’ai surtout l’impression qu’il prend soin de mon sommeil, de ma santé et de la planète. Avec un très bon rapport qualité-prix pour un matelas et un service client équivalent, vous pouvez penser sérieusement à offrir de la nature à votre sommeil. 🙂

Les plus

  • La qualité globale de l’offre : rapport qualité-prix & service client
  • Un matelas sans COV ou émissions toxiques pendant mon sommeil !
  • Les propriétés naturelles du latex : hypoallergénique, antibactérien, gestion de la température et très bonne durabilité
  • Un achat responsable qui préserve la planète : validé par les 6 certifications Kipli

Les moins

  • Le prix n’est pas pour toutes les bourses même si le rapport qualité-prix est très bon
  • Le poids du matelas pour le transport

ACCÉDER AUX OFFRES KIPLI

Père de famille et chef d’entreprise, mes journées sont toujours trop courtes, et parfois mêmes mes nuits. Fort heureusement, je connais les clefs pour protéger mon sommeil et rester productif ! Je profite de ma pause déjeuner pour faire une petite sieste énergisante et rester au top !