Apnée du sommeil traitement et solutions pour en finir

8 Juil 2016

PillowKnights vous presente le bandeau Dreem

J'aime cet article ! Je le partage

Apnée du sommeil traitement : découvrez toutes les solutions possibles pour en finir avec ce trouble du sommeil.

Pour les personnes atteintes d’un Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS), plus communément appelé apnée du sommeil, le problème est lourd de conséquence. Pourtant, il est assez facile à comprendre. Une obstruction totale des voies aériennes supérieures empêche la personne de respirer pendant son sommeil.
C’est essentiellement un problème de tuyauterie en somme.

Tous les traitements de l’apnée du sommeil ont donc le même objectif : agrandir ou stabiliser l’ouverture des voies aériennes supérieures pendant le sommeil.
Ils existent actuellement plusieurs traitements qui fonctionnent : la perte de poids, le traitement positionnel, les orthèses mandibulaires, les appareils de pression positive et dans une moindre mesure la chirurgie.
Parmi ces différents traitements des apnées du sommeil, c’est le traitement par ventilation à pression positive continue qui est le traitement de référence, et à ce titre, le plus connu.

N’hésitez pas à lire notre article sur les symptômes de l’apnée du sommeil ou le mode de diagnostic des apnées du sommeil pour mieux comprendre cette pathologie.

Apnée du sommeil : quel traitement choisir ?

Ce n’est pas le patient, mais bien le médecin qui l’accompagne qui détermine le traitement à utiliser. Pour l’apnée du sommeil, le diagnostic se fait généralement dans un laboratoire de sommeil, ou auprès d’un pneumologue spécialisé.

Au moment du choix, le praticien se basera sur plusieurs facteurs pour déterminer le meilleur traitement. Le nombre d’apnées par heure (appelé Indice d’Apnées + Hypopnées par heure de sommeil ou IAH) est un facteur important, ainsi que l’incidence des apnées elle-même (saturation en oxygène, fragmentation du sommeil), vos symptômes et les conséquences associées.

Quoi qu’il en soit, sachez qu’une fois que le syndrome d’apnée du sommeil est diagnostiqué, il se soigne très bien. Aux vues des risques, ne restez pas sans rien faire !

Traitement des apnées par ventilation à pression positive continue (PPC)

Le traitement par air sous pression positive continue est le traitement de référence pour les apnées du sommeil.
Pour les personnes qui souffrent d’un syndrome d’apnées modéré à sévère, c’est d’ailleurs le seul traitement capable de les soigner.

La PPC, comment ça marche ?

Pendant votre sommeil, vous portez un masque (nasal ou facial), qui est lui-même relié par un tuyau à une turbine. Cette turbine vous insuffle dans les voies aériennes supérieures de l’air sous pression (5 à 20 mBar). Cet air sous pression va empêcher les voies aériennes de se fermer. Conséquence directe : dès que la machine est bien réglée, vous ne faites plus d’apnée. Votre sommeil redevient ainsi récupérateur, et vous retrouvez rapidement la santé.

Malheureusement, dans la mesure où les causes elle-même de la maladie ne sont pas solutionnées, il s’agit d’un traitement à vie. En cas d’arrêt, les apnées reviennent immédiatement.

A qui ce traitement est-il prescrit ?

Le traitement de l’apnée du sommeil par pression positive continue est pris en charge par la sécurité sociale et donc mis en œuvre pour les personnes qui ont un indice supérieur ou égal à 30 apnées par heure (soit en moyenne 1 apnée toutes les 2 minutes !). Vous devez obligatoirement passer par un médecin qualifié (pneumologue ou laboratoire de sommeil) pour obtenir sa prescription, après une étape de diagnostic. Vous êtes ensuite accompagné à domicile par un prestataire de service qui va vous installer la machine en question.

Plus rarement, c’est un traitement qui peut être prescrit aux personnes qui présentent des facteurs de risques supplémentaires, à partir d’un indice de 15 apnées par heure de sommeil (et en dessous de 30 donc).

Apnée du sommeil, traitement PPC ou CPAP ?

PPC ou CPAP… c’est la même chose. Pour faire référence à ce traitement dans le milieu, on parle généralement de PPC, pour Pression Positive Continue ou de CPAP, son équivalent en anglais, soit Continuous Positive Airway Pressure.

Machine de PPC avec masque nasal traitement apnée du sommeilMasque nasal PPC apnée du sommeil traitement

Les orthèses d’avancée mandibulaire (OAM)

L’orthèse d’avancée mandibulaire (ou OAM) est un dispositif médical qui ressemble à un protège-dent. Le port d’une orthèse d’avancée mandibulaire pendant le sommeil permet de maintenir en position avancée l’os du bas de la mâchoire (appelé mandibule).
La personne qui l’utilise obtient ainsi un double bénéfice : une meilleure ouverture des voies aériennes supérieures (la mâchoire a tendance à partir vers l’arrière pendant le sommeil, sur le dos en particulier) et un pharynx plus en tension. Conséquence, moins de ronflement et d’apnées pour les personnes qui ont ces problèmes.

Les orthèses, qu’on appelle parfois des gouttières, laisse un petit espace qui permet la respiration buccale en cas de nez bouché.

Ces gouttières sont un traitement indiqué pour les cas de syndrome d’apnée du sommeil léger à modéré, sans somnolence diurne. Elles sont souvent associées à des règles d’hygiène de sommeil et parfois à un traitement positionnel si nécessaire.
Elles sont également utilisées en deuxième traitement dans les cas de syndrome d’apnée du sommeil sévère si le traitement par PPC n’est pas bien supporté par l’apnéique.

Combien de dents pour une orthèse ?

Le port d’une orthèse peut être soumis à quelques limitations. La personne doit par exemple avoir un minimum de 6 à 8 dents par mâchoire (inférieure et supérieure donc). De même, il peut y avoir quelques contre-indications pour les personnes qui souffrent de la mâchoire. A bien vérifier avant utilisation si c’est votre cas.

Avec un dentiste compétent, il est possible de s’équiper d’une orthèse d’avancée mandibulaire faite sur mesure. Il existe également dans le commerce et en pharmacie des produits accessibles et très bien faits.

Les orthèses sont réglables à l’aide de biellettes de différentes tailles. De plus, vous pouvez les mouler sur votre dentition après passage dans l’eau chaude (voir notice du produit pour plus de détails).
Nos experts en ont sélectionné 2 pour vous. L’orthèse Oniris qui est de fabrication française, alors que l’orthèse Somnofit est fabriquée en Suisse :

Somnofit_ortheseOniris_orthese

La perte de poids

L’excès de poids est un facteur favorisant l’apnée du sommeil. D’ailleurs environ 50% des personnes souffrant d’apnées du sommeil ont un IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur à 30.

Dans ces conditions, perdre du poids permet de réduire la sévérité de l’apnée du sommeil, et très rarement, de la solutionner. Malheureusement, perdre du poids n’est pas chose facile. D’autant plus que le manque de sommeil (de bonne qualité) favorise précisément la prise de poids. Un cercle vicieux que vous devez stopper en somme !

Conclusion : perdre du poids est une mesure simple et bénéfique contre les apnées. Faites de votre mieux, votre santé est en jeu.

Apnée du sommeil traitement positionnel

Une apnée du sommeil positionnelle, c’est quoi ?

Certains apnéiques souffrent d’un syndrome d’apnée du sommeil qu’on peut qualifier de « positionnel ». Ils ne font des apnées du sommeil que lorsqu’ils dorment sur le dos.

Dans le détail, on parle de syndrome d’apnées obstructives du sommeil positionnel (lorsque les apnées sont augmentées de plus de 50 % en position dorsale), voire de syndrome d’apnée du sommeil positionnel exclusif lorsque la personne ne fait des apnées que si elle dort sur le dos (100% de ses apnées donc).

Ne plus dormir sur le dos, comment faire ?

La solution aux apnées positionnelles consiste donc assez simplement à empêcher la personne de dormir sur le dos. Mais comment y arriver ?

De la balle de tennis au dispositif médical

La solution aux apnées positionnelles consiste à empêcher le patient de dormir sur le dos en rendant cette position totalement inconfortable. Les solutions les plus simples sont parfois les meilleures.
Les médecins ont donc demandé à leurs patients de coudre une balle de tennis dans le dos de leur pyjama entre les omoplates.
Cette solution artisanale est toujours appliquée… mais entre-temps, certains dispositifs médicaux reprenant ce principe ont également vu le jour. On peut citer le dispositif médical Pasuldo (pour « pas sur le dos » – photos ci-dessous), ou encore le Ronfless.

ronfless dispositif anti apnée du sommeil traitement
Pasuldo_apneeapnée du sommeil traitement positionnel pasuldo

Un équivalent technologique à ces produits est également en train de voir le jour. C’est un petit appareil s’appelle Night Balance. En vibrant dès qu’il détecte la position de sommeil sur le dos, il incite le dormeur, sans le réveiller, à changer de position. Des études ont démontré son efficacité.

En conclusion, si après diagnostic de vos apnées, vous savez souffrir d’apnées positionnelles, vous pouvez commencer à coudre, ou vous devrez vous équiper.

Apnée du sommeil traitement chirurgical : une solution par défaut

Plusieurs chirurgies sont possibles pour le traitement des apnées du sommeil. Néanmoins, ce sont toujours des solutions considérées en dernier recours. Si possible, l’utilisation de la PPC ou d’une orthèse sera toujours préférée comme traitement. En effet, en cas de chirurgie, le résultat n’est pas complètement garanti d’une part. D’autre part, il est rarement efficace pour les personnes atteintes d’un syndrome d’apnée sévère.

Uvulo-Palato-Pharyngoplastie (UPPP)

Apnée du sommeil traitement par uvulo-palato-pharyngoplastie : cette opération chirurgicale est utilisée lorsque les autres traitements ne sont pas disponible. Elle consiste à ôter des tissus excédentaires pouvant gêner le passage de l’air (amygdales, luettes, voile du palais) et à remettre en tension le pharynx. Le problème principal réside dans son taux de succès qui est de l’ordre de 50% seulement…

Ostéotomie bimaxillaire d’avancée

Le principe de fonctionnement est le même que pour une orthèse d’avancée mandibulaire, sauf qu’il est réalisé dans le cadre d’une intervention chirurgicale. Celle-ci consiste donc à avancer les deux os maxillaires (qui forme la mâchoire supérieure) et la mandibule (mâchoire inférieure).

Le taux de réussite est très élevé, avec plus de 90% de cas solutionnés pour une avancée mandibulaire de l’ordre de 10 à 12 mm (après sélection des patients).
A noter que cette opération modifie un peu le profil facial des personnes. C’est un élément qui reste malgré tout bien accepté par les personnes concernées.

Là encore, cette opération chirurgicale n’est utilisée que dans le cas où la PPC ou les orthèses ne fonctionnent pas.

Chirurgie nasale contre apnée du sommeil traitement possible ?

La chirurgie nasale n’est pas un traitement en tant que tel de l’apnée du sommeil (pas d’impact significatif). Par contre, elle est utile pour les apnéiques qui souffrent d’obstruction nasale. L’objectif de cette intervention est alors d’améliorer/de permettre l’utilisation de la PPC chez la personne concernée.

Conclusion Apnée du sommeil Traitement

Il existe plusieurs traitements possibles pour solutionner un syndrome d’apnée obstructive du sommeil. En fonction de votre situation et du diagnostic effectué, votre médecin vous indiquera le traitement le plus adapté à votre situation.

Vous pouvez d’ailleurs retenir que le traitement par pression positive continue est clairement le traitement de référence. Il traite en particulier les cas les plus graves.
Les orthèses d’avancée mandibulaire sont une solution très sérieuse qui fonctionne. De même que les traitements positionnels une fois que le diagnostic a confirmé que le problème est essentiellement en cas de sommeil sur le dos.

A noter qu’il n’existe actuellement aucun médicament efficace, puisqu’ils ne permettent pas d’agir sur l’activité des muscles des voies aériennes supérieurs pendant le sommeil.

Apnée du sommeil traitement possible : vous connaissez maintenant toutes les solutions possibles à ce trouble du sommeil handicapant. Bien qu’assez connu, il reste plutôt mal dépisté.
Vous pensez en souffrir ? Renseignez-vous et allez consulter rapidement pour en avoir le cœur net.

Une fois qu’un syndrome d’apnées du sommeil est identifié, il se soigne très bien (à condition de suivre le traitement évidemment).

 

<<  Retour au dossier  >>

Produits associés à cet article – PillowKnights.com



Validé par l’expertise PillowKnights, ces solutions vous permettront de lutter efficacement contre les ronflements et l’apnée du sommeil. N’hésitez pas à profiter de notre offre exclusive et bénéficiez d’une réduction de 10% en utilisant le code : « Traitement »

ronfless apnée du sommeil traitement
orthèse oniris solution anti-apnée du sommeil
solution et traitement anti-apnée du sommeil

 

Père de famille et chef d’entreprise, mes journées sont toujours trop courtes, et parfois mêmes mes nuits. Fort heureusement, je connais les clefs pour protéger mon sommeil et rester productif ! Je profite de ma pause déjeuner pour faire une petite sieste énergisante et rester au top !


Scroll Up
Plus dans #apnée du sommeil, #mauvais sommeil
Apnée du sommeil symptômes à connaitre
Apnée du sommeil symptômes à connaitre

J'aime cet article ! Je le partage FacebookTwitterPinterestAujourd’hui, 2% des femmes et 4% des hommes adultes sont atteints d’un syndrome d’apnée...

Fermer