9 solutions anti-lumière bleue : lunettes, filtres…

Image-a-la-une-solution-anti-lumière-bleue-805x330
6 Nov 2017

Pack Anti-Insomnie : 30 nuits pour retrouver le sommeil

J'aime cet article ! Je le partage

Que faire face à la lumière bleue ? Protéger ses yeux avec des lunettes anti-lumière bleue ou se protéger en adaptant les sources lumineuses ? Et pourquoi pas les deux ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour un résultat encore assez mal maîtrisé. Mais la cause progresse !
L’un des enjeux associé reste évidemment de ne pas générer de l’inconfort visuel. Et c’est parfois le cas avec certaines solutions anti-lumière bleue.

C’est l’heure de faire le point afin d’y voir plus clair. Pour une bonne compréhension du sujet, je vous invite fortement, si ce n’est pas déjà fait, à aller lire notre premier article sur la lumière bleue. Il vous présentera les dangers associés à la lumière bleue et vous expliquera qu’il n’y a pas une mais 2 lumières bleues différentes. Utile pour une bonne compréhension de cet article-ci.

1. Protégez vos yeux avec des verres traités anti lumière bleue

L’ensemble des fabricants de verres de correction proposent aujourd’hui des solutions anti-lumière bleue pour vos verres de lunettes. La technologie évolue sur ce sujet et c’est évidemment très positif.
Pour ceux qui portent déjà des lunettes (comme moi), c’est une option qu’on vous propose automatiquement au moment de l’acquisition de nouveaux verres. Et c’est réellement devenu un outil marketing puissant. Une simple recherche Google sur le mot-clé « lumiere bleue lunette » vous le démontre facilement d’ailleurs.

Bref, j’ai moi-même des verres de ce type, dont je suis très content. Mais je ne résiste pas à l’envie de vous détailler pourquoi tout ça reste malgré tout opaque pour le consommateur.

L’exemple « Essilor : Crizal Prevencia » filtre quelle lumière bleue ?

J’ai acheté il y a 2 ans des verres Essilor Crizal Prevencia, vendu comme « une solution qui préserve durablement la santé de [mes] yeux ». Super, d’autant que je suis un peu chauvin et donc ravi de savoir que mes verres ont été fabriqués dans l’usine Essilor de Dijon. La belle ville que j’habite, siège de PillowKnights.com.

Bref, ces verres se caractérisent par un reflet violet qui les rend facile à reconnaître. Je peux donc vous dire facilement que je suis loin d’être le seul à en porter. En fouillant un peu (juste avant mon achat – cf. l’image de la pub de l’époque ci-dessous), je découvre que ces verres permettent de :

  1. Prévenir le vieillissement précoce des yeux, en protégeant des rayons nocifs de la lumière (UV et lumière bleu-violet)
  2. Préserver mon bien-être en laissant passer la lumière bleu-turquoise essentielle (qualité de sommeil, bonne humeur…). Bonne nouvelle, je ne les aurais pas acheté sinon 😉

Crizal Prevencia Essilor verres lunette anti lumiere bleue
Parfait pour ma santé donc. A noter que je suis toujours exposé aux risques d’insomnie en cas d’exposition aux écrans en fin de journée… puisque la lumière éveillante des écrans (bleu-turquoise) ne sera pas filtrée par mes lunettes. Bon à garder à l’esprit si je me mets sur ma tablette avant de dormir.

L’exemple Essilor : de « Crizal Prevencia » à « Eye Protect System »

Deux ans plus tard environ, au moment de changer (très prochainement) de lunettes, je découvre un nouveau traitement Essilor qui se nomme Eye Protect System™ : en gros, c’est le Crizal Prevencia + une nouvelle technologie qui permet d’aller plus loin dans le filtrage anti lumière bleue. On découvre au passage que avec « Crizal Prevencia (…), votre verre filtre sélectivement jusqu’à 20% de la lumière bleu-violet nocive, facteur de risque de la DMLA. Votre bien-être et votre horloge biologique sont préservés grâce à la performance et la précision de ces filtres qui laissent passer la lumière bleue turquoise essentielle. » C’est ce que je vous expliquais ci-dessus. Mais 20% seulement ? Ça, personne ne me l’avait dit ! Et maintenant alors ?

« Avec Eye Protect System™, associé à Crizal Prevencia, vos verres filtrent jusqu’à 50% de plus la lumière bleu-violet nocive que les mêmes verres uniquement traités Crizal Prevencia. » Donc jusqu’à 20% x (1 + 50%) = jusqu’à 30% de la lumière bleu-violette nocive ? C’est tout ?

Plusieurs conclusions de ce fait :

  1. La technologie progresse et c’est tant mieux
  2. Nos yeux ne sont pas encore assez protégés semble-t-il puisqu’on est au maximum à 30% de protection de nos excès de lumière bleue chez le leader mondial des verres correcteurs. Enfin, pas sûr parce qu’on ne sait pas vraiment combien il faudrait en filtrer ? Mais ce type de verres est réellement une bonne chose
  3. Et enfin, il faut quand même sacrément se pencher sur la question pour y comprendre quelque chose au-delà des arguments marketing bien sentis… Un peu plus de transparence de la part des fabricants ne serait pas pour me déplaire. Enfin, c’est aussi un sujet sur lequel nous manquons actuellement de recul

Vous avez la chance de ne pas avoir besoin de lunettes de vue ? Vous pouvez utiliser ce qu’on peut appelle parfois des « lunettes de repos ». Ce sont des lunettes anti-lumière bleue, sans correction. On les trouve avec les verres évoqués ci-dessus ou sous d’autres formes, en fonction du fabricant choisi ou de leur usage.

Les Lunettes anti-lumière bleue : « blue-blocker » ou anti-fatigue ?

Il y a beaucoup d’appellations pour les lunettes anti-lumière bleue. Beaucoup veulent dire la même chose : lunettes pour écran, lunettes anti-fatigue, de repos… ça n’aide pas vraiment à clarifier le sujet d’ailleurs. Mais il existe malgré tout deux types de lunettes anti-lumière bleue. Les lunettes anti-lumière bleue blue-blocker et les autres, pour lutter contre la lumière des écrans. Explications.
Exemple de lunettes anti-lumière bleue blue-blocker

2. Les lunettes anti-lumière bleue dites blue-blocker

Les blue blockers (ou bloqueuses de bleue en anglais) sont des lunettes anti-lumière bleue aux verres oranges. Elles filtrent la totalité de la lumière bleue de manière impressionnante. Elles sont principalement utilisées pour protéger l’endormissement proche, puisqu’elles retirent l’effet éveillant de la lumière bleu-turquoise.

Je vous ai mis un exemple assez parlant en image ci-dessous. Lorsqu’on regarde une lampe de luminothérapie Dayvia  réglée sur lumière bleue avec une paire de blue-blocker, on a simplement l’impression que la lampe est éteinte ! Pour autant, sans lumière bleue, la visibilité reste bonne. On peut donc tout à fait conduire avec ces lunettes par exemple.

En termes d’application, elles sont donc tout indiquées pour avoir une vision de qualité tout en contrant l’effet stimulant de la lumière bleu-turquoise. Je pense spécifiquement à deux situations :

  • Les travailleurs en horaires atypiques. Typiquement un travailleur de nuit qui rentre chez lui au petit matin blême pour aller dormir
  • Les gros consommateurs d’écrans le soir (hors télévision pour simplifier, puisqu’elle est généralement assez loin des yeux). Là encore, elles vont servir à préserver la sécrétion de mélatonine de la personne qui les porte. De ce fait, on évite de trop retarder l’endormissement. Même si vous conviendrez que ces lunettes ne sont pas super sexy…
Lampe Dayvia luminotherapie eclairage en lumiere bleue turquoise

Lampe de luminothérapie – Sans Blue Blocker

Lampe Dayvia luminothérapie vue avec lunette anti lumiere bleue

Lampe de luminothérapie – Avec Blue Blocker

3. Les lunettes anti-lumière bleue dite anti-fatigue

Comme je vous le disais, ces lunettes anti-lumière bleue ont beaucoup de noms différents, pour dire la même chose. On parle de lunettes de repos, lunettes anti-fatigue ou encore lunettes pour ordinateur. Lorsqu’elles ciblent en priorité les fans de jeux-vidéos, on parle aussi de lunettes de gaming ou lunettes pour « gamer ». Pour ces dernières d’ailleurs, les verres sont souvent teintés en jaune. Je n’ai pas encore trop bien compris pourquoi, faute d’explications des fabricants. A priori, surement un filtre qui se rapproche des blue-blockers, dont je vous parlais ci-dessus, et donc un haut niveau de filtration de la lumière bleue ?

Lunettes anti lumiere bleue gaming office corrigee steichen optics

Pour gamer ou non, l’idée de fond reste la même. Parce que nous passons chaque jour beaucoup (beaucoup) de temps devant les écrans, ceux-ci nous exposent à un excès de luminosité et de lumière bleue au quotidien. Ce qui génère de la fatigue visuelle et des risques pour nos yeux. Ces lunettes anti-lumière bleue sont donc là pour protéger nos yeux.
L’accroche tourne donc souvent autour du nombre d’heures que vous passez chaque jour derrière un écran. La clientèle cible comprend typiquement les personnes qui passent plus de 3h par jour devant l’écran. Beaucoup d’entre nous en somme.

Pour les lunettes de gamer, vous aurez compris que les fabricants s’adressent directement aux adeptes des jeux-vidéo. La preuve ? Plusieurs « streamers » (des joueurs pro qui jouent en direct auprès de leur communauté) sont sponsorisés par des marques de lunettes anti lumière-bleue. Ce phénomène pourraient d’ailleurs expliquer la couleur jaune des verres. Une manière de rendre ces lunettes directement reconnaissables lorsqu’elles sont portées pour les mettre en avant ?

Qu’est-ce qu’on achète et où ?

Tous les magasins d’optique proposent maintenant des lunettes anti-lumière bleue pour écrans. Vous pouvez donc en trouver facilement chez votre opticien préféré. Idem en ligne, avec une offre qui est déjà très large. Dans la pratique, certains vendeurs semblent plus sérieux que d’autres. Assurez-vous simplement d’acheter des verres de qualité. Les informations de certains vendeurs ne sont pas toujours très claires, comme le prouve l’échange ci-dessous (cf. image) que j’ai eu avec le community manager d’une marque de lunettes anti-lumière bleue achetables en ligne :

Echange fabricant lunette gaming lumiere bleue sommeil

Agir sur la source lumineuse…

Si les lunettes ne vous semblent pas une solution adaptée, vous avez la possibilité d’agir directement sur vos écrans et autres sources de lumière bleue. Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous.

4. Choisir ses ampoules LED en fonction de leur température de couleur

Toutes les ampoules LED n’émettent pas le même niveau de lumière bleue. Un élément à prendre en considération au moment de l’achat. Sans compter que le ressenti visuel diffère lui aussi en fonction de ce paramètre. Pour caractériser ces éléments, on parle de « température de couleur ». Je reprends ci-dessous quelques éléments assez clairs (l’image en particulier) du site Paulmann.fr pour vous expliquer ça :

« La température de couleur indique si une ampoule LED donnera une lumière plutôt chaude ou froide. Pour faire simple, disons que la température de couleur d’une ampoule détermine la couleur de la lumière – d’un jaune chaud à un bleu froid.

Au moment de choisir votre ampoule, prêtez particulièrement attention à la valeur en kelvins stipulée sur l’emballage. Ainsi, les températures de couleur plus chaudes par exemple se situent entre 2700 et 3300 kelvins. (…) Tout comme la lumière du soleil, la température de couleur des ampoules influence nos sensations. »

Pour résumé, les LED d’un blanc froid, que vous trouverez en grande majorité dans les magasins, émettent une quantité importante de lumière bleue. A éviter dans les pièces de vie le soir pour protéger votre sommeil. Choisissez des LED chaudes !

5. Equipez vos écrans de filtres anti lumière bleue

Pour contrer la lumière bleue des écrans, une première possibilité consiste à les équiper d’un filtre anti lumière bleue. C’est d’ailleurs une solution qui se développe de plus en plus. Pour les appareils portables, le filtre est adhésif et il faut donc le coller directement à votre écran. C’est aussi le cas pour les filtres anti lumière bleue pour PC, même si je pense que des solutions amovibles doivent exister. Bref, ces filtres anti lumière bleue sont une solution simple et durable en termes de mise en œuvre. De plus, ils permettent généralement de protèger votre écran des risques du quotidien (rayures, cassures…).

Le soir, vous allez probablement souhaiter vous protéger de la lumière bleu-turquoise, stimulante de l’éveil (pour bien vous endormir). Mais ce n’est pas forcément le cas à tout heure de la journée… et comme le filtre, lui, n’est généralement pas amovible : problème. D’autre part, et malheureusement là encore, c’est souvent difficile de trouver des explications claires sur le fonctionnement précis d’un filtre donné.

Utiliser des solutions logicielles pour réduire la lumière bleue émise

6. F.lux, LE programme de référence sur le sujet

Sur le sujet prévention de la lumière bleue, il existe un petit programme qui a fait pas mal de chemin. Il s’agit de « F.lux » (prononcé « flux »), qu’on trouve également sous forme d’application mobile. Lancé en 2009, et donc très en avance sur le sujet, F.lux présente aussi l’avantage d’être totalement gratuit. Mais que fait-il ?

Une fois activé, F.Lux se base sur votre fuseau horaire et l’heure qu’il est pour adapter la couleur de votre écran. Son objectif est de respecter au mieux la position du soleil dans le ciel et la couleur de lumière associée. Le soir, F.lux donnera à votre écran une teinte rose-orangée, proche du coucher du soleil, pour protéger l’endormissement. Parce que ces couleurs stimulent peu l’éveil. Le matin, c’est une lumière plus froide, plus blanche, et donc éveillante que vous verrez à l’écran.

Seul hic (et oui, ce n’est pas tout rose, sauf le soir avec F.Lux 😉 , le rendu n’est pas toujours très agréable… personnellement, je m’en suis lassé au bout d’un temps et j’ai fini par le désinstaller.

Application F.Lux sur Google Play store lumiere bleue
Applications anti lumiere bleue autres choix
Application blue light filter night mode lumiere bleue

Fluxometer, l’outil qui vous dit tout sur le niveau de lumière bleue

Bon à savoir : F.lux met à disposition sur le site https://fluxometer.com un comparateur de spectre lumineux. Vous pouvez donc simuler et analyser le niveau de lumière bleue d’un appareil donné avec ou sans protection supplémentaire. Top non ? Enfin une info accessible et pertinente sur notre de sujet ! L’outil vous indique même votre décalage de phase en cas d’exposition à ce type d’écran le soir, soit ni plus ni moins que le temps supplémentaire que vous allez mettre à avoir envie de dormir…

7. Night shift et le mode nuit, fonctionnalités embarquées et applications

Fort de sa notoriété, F.Lux a fini par inspiré les fabricants de smartphones et autres développeurs de leur système d’exploitation. C’est ainsi que la fonctionnalité Nightshift est née chez Apple en 2016. Elle équipe maintenant l’ensemble des appareils de la marque.

Vous aurez des fonctionnalités équivalentes si vous êtes l’utilisateur d’un appareil concurrent. Sur Android, c’est le Mode nuit ou « Night Mode » en anglais qu’il faudra utiliser. Plus récemment, sur les derniers téléphones Galaxy de Samsung, cette fonctionnalité se nomme Blue Light Filter.

Apple fonction Night Shift IOS anti lumiere bleue

Pour finir, j’évoquais ci-dessus le fait que F.Lux est également disponible en application. Vous pouvez donc le retrouver sur votre portable. En le cherchant, vous remarquerez très vite que les applications qui proposent maintenant des fonctionnalités équivalentes pullulent. Vous aurez donc l’embarras du choix ! C’est probablement une très bonne chose 🙂

8. Régler la luminosité de l’écran

L’effet de la lumière est cumulatif. Plus la source est forte, et plus la source est proche, plus l’effet de la lumière bleue sera important. Réduire l’intensité lumineuse de votre écran est donc une bonne chose. C’est simple et rapide. A faire en particulier sur la fin de journée afin de réduire l’effet éveillant de la lumière bleue-turquoise.

Si vous utilisez votre tablette pour lire un livre, sachez qu’il existe souvent une fonctionnalité « mode lecture » qui vous permettra précisément de bien gérer la luminosité. A l’époque des premiers ipad, j’avais pris pour habitude de lire en mode inversé : fond noir et écriture blanche, afin de limiter l’impact du rétro-éclairage de l’écran.
Mais pour remplacer un livre, rien ne vaut une liseuse…

9. Utiliser une liseuse, pas une tablette

Pour lire un ebook le soir, la meilleure solution reste de troquer votre tablette au profit d’une liseuse. Les liseuses utilisent en effet ce qu’on appelle parfois de « l’encre électronique ». Un système sans rétro-éclairage car sans lumière, et donc… sans lumière bleue. Logique. L’affichage fonctionne comme un ensemble de petits aimants qui sont dirigés par un champ magnétique. Une fois la page affichée, il n’y a plus aucune consommation d’énergie jusqu’à l’affichage de la page suivante.

Autre bénéfice, sans rétro-éclairage, vous avez la possibilité de lire en plein soleil, comme un livre classique. Une bonne alternative aux écrans LED pour vos lectures préférées en somme.

En conclusion

Véritable garde du corps de nos yeux, les lunettes anti lumière bleue sont en plein essor. Et c’est tant mieux. Mais face à l’augmentation de la lumière bleue dans notre quotidien, elles ne sont sont pas la seule bonne solution que vous pouvez mettre en oeuvre. Certaines, très simples et gratuites comme F.lux, ne sont pas à ignorer.

Pour autant, et pour garder les choses dans leur contexte, ne retenez pas de cet article que vous devez fuir à tout prix la lumière bleue sous toutes ses formes. Elle peut être bénéfique ! Pour bien comprendre, je vous renvoie vers notre article expliquant quelle lumière bleue est néfaste et quand pour vos yeux et votre sommeil.

Produits associés à cet article – PillowKnights.com


Pour gérer votre exposition à la lumière bleue au quotidien, découvrez notre sélection produits :

lampe luminotherapie dayvia slimstyle
lunettes blue blocker orange
Père de famille et chef d’entreprise, mes journées sont toujours trop courtes, et parfois mêmes mes nuits. Fort heureusement, je connais les clefs pour protéger mon sommeil et rester productif ! Je profite de ma pause déjeuner pour faire une petite sieste énergisante et rester au top !


Laisser un commentaire

Scroll Up
Plus dans #chronobiologie, #hygiène de vie
slider_article_lumière_bleue
Lumière bleue : quel impact sur le sommeil et les yeux ?

J'aime cet article ! Je le partage FacebookTwitterPinterestDepuis quelques temps, on entend beaucoup parler de lumière bleue. Que ce soit...

Fermer